Photo HUDERF
FRNLEN

>>Votre enfant va avoir une cystographie rétrograde

PrincipeLe principe de la cystographie rétrograde (urétrocystographie permictionnelle : UCM)

Le principe de la cystographie rétrograde est de remplir la vessie avec un liquide visible sur les radiographies puis d’étudier la vidange de la vessie et l’aspect de l’urètre (conduit reliant la vessie et l’orifice urinaire). Cet examen permet la recherche d’anomalies fréquentes chez l’enfant souvent associées à des épisodes d’infections urinaires : le reflux vers les reins, les malformations de l’urètre et/ou le dysfonctionnement du col vésical. Ces anomalies ne sont pas détectables à l’échographie ; la cystographie est donc un complément indispensable notamment lorsqu’un enfant a fait une infection urinaire.

A apporterQue faut-il apporter ?

  • La demande d’examen prescrit par votre médecin.
  • Les documents d'identité de votre enfant.
  • Les compte-rendus et les examens radiologiques précédents éventuels.
  • Environ 30 Euros ou votre carte bancaire.
  • Un biberon de lait ou d’eau.

PréparationFaut-il une préparation ?

Une prise d’antibiotiques (pendant 3 jours : le jour avant, pendant et après l’examen) devra être prescrite par votre médecin afin de prévenir une infection urinaire.

L'examenComment se déroule l’examen ?

Après votre enregistrement à l’accueil du service d’imagerie, un membre du personnel viendra chercher votre enfant dans la salle d’attente.
Un des parents pourra rester à ses côtés pendant toute la durée de l’examen.
Pour faire l’examen dans les meilleures conditions de sécurité, un matériel adapté à l’âge de votre enfant (planchette, cal de mousse, bande velcro …) sera éventuellement utilisé pour éviter qu’il ne bouge trop.
En principe, l’examen dure en moyenne 30 minutes mais il peut dans certains cas se prolonger.

Après désinfection de la région, le remplissage de la vessie se fait grâce à la mise en place préalable d’une petite sonde dans la vessie par les voies naturelles. Ce passage est un peu désagréable. Il n’est généralement pas douloureux si l’enfant parvient à bien se décontracter au moment du sondage. La décontraction est obtenue chez le petit enfant par la prise d’un biberon ou l’application d’une substance sucrée sur la tétine au moment du sondage.
Elle nécessite la collaboration de l’enfant plus grand, en âge de comprendre.

Un personnel qualifié réalisera l’examen et expliquera les étapes successives pour obtenir une mise en confiance de votre enfant. 
Un temps important est celui de la miction (fait d’uriner), où des radiographies doivent être prises pendant que votre enfant urine. Ces radiographies seront prises en position couchée sur la table, ou debout, selon les indications.
Il faudra donc au préalable que la vessie soit remplie au maximum de ses capacités.
L’estimation de la contenance vésicale (très variable d’un enfant à l’autre) est un élément intéressant de l’examen.

Quelles complications pourraient survenir pendant l’examen ?

Les complications observées sont rares mais possibles : une gêne est fréquemment signalée par l’enfant lors des premières mictions suivant le sondage. Cette gêne est due à une petite irritation lors du passage de la sonde dans l’urètre. De même, la présence d’une urine rosée ou d’une goutte de sang dans la culotte ou le lange ne doit pas inquiéter.
Si par contre les mictions entraînent des brûlures importantes avec de la fièvre, vous devrez prendre contact rapidement avec le pédiatre demandeur de l’examen ou la garde de l’HUDERF. Il en est de même si l’enfant n’a pas uriné 8 heures après l’examen malgré la prise de boisson.
En matière d’irradiations des précautions sont prises pour limiter au strict minimum le temps d’exposition et la zone examinée par les rayons X. Toutefois, il est de coutume, pour la personne accompagnant l’enfant, de revêtir un tablier plombé.

RésultatsCommunication des résultats

Un résultat oral provisoire pourra vous être communiqué à votre demande, pour certains examens.
Si vous avez un rendez-vous endéans les 3 jours avec votre pédiatre, l’examen vous sera remis directement avec un compte rendu provisoire.
Sinon, l’examen ainsi que le compte rendu écrit définitif parviendront à votre pédiatre. Celui-ci sera le mieux à même de vous donner le résultat définitif de l’examen d’imagerie intégré à l’ensemble des éléments du dossier concernant votre enfant.

Vous pouvez bien sûr demander au médecin qui réalise l’examen toute précision supplémentaire sur la nature, les buts et les risques de cette cystographie.

>>Radiologie & imagerie médicale : fiches d'information aux parents.